Existe-t-il un meilleur moyen de réadaptation post-AVC?

Existe-t-il un meilleur moyen de réadaptation post-AVC?

La réadaptation post-AVC peut être considérée comme une formation ainsi qu’une thérapie qui aide une personne à revenir à la normale, et à acquérir des compétences qui ont été perdues en raison des effets indésirables de l’AVC. Le processus de réhabilitation se focalise sur la partie endommagée du cerveau.

Le processus de réadaptation commence à l’hôpital.

Cela se fait dès que la personne se stabilise après un AVC. L’équipe se concentre sur la capacité de la personne à reprendre ses activités normales de la vie quotidienne, notamment s’habiller, manger et se laver. Dans des cas extrêmes, certaines personnes peuvent avoir besoin d’aide pour apprendre à marcher, à parler et à surmonter les handicaps produits par l’AVC à travers la stimulation des fonctions de motricité fine.
La réadaptation post-AVC fait partie intégrante du rétablissement de la plupart des personnes ayant subi un accident Cardiovasculaire. Le processus soutient les personnes dans le développement de la coordination, l’endurance et de l’attention.

Le but de la réadaptation post-AVC

L’objectif de la rééducation après un accident cardiovasculaire est d’aider une personne à retrouver autant d’indépendance que possible. Il vise à faciliter la transition vers une nouvelle vie à travers des exercices basés sur le repérage dans l’espace. La réadaptation aide ainsi à une bonne adaptation du patient à son environnement familial et à la manière dont il interagit avec lui.
L’un des éléments clé de la réadaptation pour aider à recycler le cerveau comprend la fréquence ou la répétition d’exercices ou de thérapie. La recherche a montré que le cerveau peut établir de nouvelles connexions et c’est un principe fondamental de la récupération après un AVC.

L’équipe de réadaptation post-AVC

Elle peut être composée de la famille, personnel soignant et proches. Il peut également y avoir l’assistance d’un groupe de professionnels conseillent pour un meilleur rétablissement.
De façon non exhaustive, il est possible d’avoir les physiothérapeutes qui se concentrent sur le mouvement, l’équilibre et la coordination. Un ergothérapeute dont le travail est axé sur les tâches quotidiennes comme s’habiller, se baigner et manger. Certaines personnes peuvent avoir besoin d’un orthophoniste pour les aider à parler. Et un aspect souvent négligé après un AVC est l’aspect émotionnel et cela peut être géré par un psychologue ou un conseiller.
Vous pouvez aussi avoir recours à la technologie procurée par les applications web pour travailler la coordination et les mouvements. De telles solutions sont innovantes et peuvent être utilisées par toute personne afin d’aider un proche sujet à des troubles post-AVC.

La durée de la rééducation après un accident cardiovasculaire

La rééducation est une tâche difficile et longue. Cependant, il est important de se lancer dans cette tâche car cela aide les survivants d’un AVC à apprendre les compétences qu’ils ont perdues à cause de l’attaque.
En ce qui concerne la réadaptation post-AVC, c’est le médecin qui détermine si cela est vraiment nécessaire et si oui, dans quelle mesure.
La plupart des personnes qui ont subi un AVC s’améliorent et commencent à mener une vie normale. Cependant, la période de temps pour récupérer d’un accident jusqu’à la réadaptation après l’accident cérébral dépend de la gravité de l’AVC. Le processus de réadaptation post-AVC peut commencer juste après l’attaque. Certaines améliorations comme le recouvrement de l’attention peuvent être constatées dès que le cerveau commence à guérir.
Parmi les thérapies et exercices inclus dans un processus de rééducation post-AVC, vous avez :

  • Le traitement des troubles de la communication
  • Le renforcement des habiletés motrices
  • La formation à la mobilité
  • La thérapie psychologique
  • La stimulation électrique
  • La thérapie induite par les contraintes

En conclusion

Le processus de rééducation aide véritablement le patient à apprendre de nouvelles compétences afin de compenser les handicaps auxquels il a pu être confronté pendant l’AVC. La participation à une réadaptation post-AVC aide une personne à retrouver son indépendance et à retrouver la meilleure qualité de vie possible. La pratique est la clé du succès ici.