Les activités géothermale et volcanique à voir en Nouvelle-Zélande

Les activités géothermale et volcanique à voir en Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande est bien nantie en matière d’activité géothermale et de volcanisme. Le pays est une des rares régions sur terre où les visiteurs peuvent voir de près de leurs propres yeux cette éruption. Diverses attractions liées à ces activités existent au pays pour observer ces phénomènes étranges. Les régions géothermales de Waimangu volcanic valley, de Wai-O-Tapu et bien d’autres en sont une parfaite illustration. Certes, il est impossible de toutes les visiter et le plus dur est de choisir. Cet article vous fait découvrir l’experience et les points d’intérêts des parcs, mais vous feriez mieux de venir en Nouvelle-Zélande pour vous faire votre propre opinion sur le sujet.

Le complexe géothermal le plus jeune du monde: Waimangu volcanic valley

Lors de votre circuit Nouvelle Zelande, l’île du Nord est une destination très intéressante pour découvrir l’activité volcanique et géothermale du pays. Se trouvant en plein cœur de l’île du Nord, le parc de la Waimangu volcanic valley se trouve à mi-chemin de la route secondaire entre Taupo et Rotorua. La vallé volcanique de Waimangu telle qu’on la connaît aujourd’hui est née suite à la dernière éruption en 1886 du Mont Tarawera. Ce qui a modifié complètement l’environnement du parc. Éventré, une faille de 17 km de long s’est formée sur le mont Tarawera et 7 cratères constituant la vallée de Waimangu sont apparus, multipliant ainsi par 20 la taille du lac Rotomahana.

Depuis, dans les quinze années qui ont suivi cette éruption les cratères nouvellement formés se sont vus remplir petit à petit avec le développement du système géothermal de la Waimangu vallée. Mais, c’est en 1907 faisant suite à une violente explosion sur le même site qu’est née la plus grande source d’eau chaude du monde: le lac de Frying Pan. Avec un sentier long de 2,5 km la Waimangu volcanic valley est une destination idéale pour les amoureux de la nature qui veulent prendre plaisir à observer les petits geysers, les cratères, la vapeur danser au gré du vent danser à la surface du bassin géothermal… Le tout couvert par une végétation luxuriante qui a colonisé le parc.

Le parc de Wai-O-Tapu en Nouvelle-Zélande

Le parc de Wai-O-Tapu se trouve au coeur du même île du Nord de la Nouvelle-Zélande, entre la même route secondaire du Rotorua et Taupo. À noter que le parc est formé de 3 sections différentes séparées les unes des autres à quelques kilomètres seulement. Ce sont : le geyser Lady Knox, les Bassins de Wai-O-Tapu et le Mud pools.

Le geyser Lady Knox

Pour bien organiser votre programme on vous invite à venir sur le site à 09h 30. Le temps pour vous de prendre les tickets et d’être à l’avance au geyser pour vous mettre aux premières loges et pouvoir ainsi bien apprécier le spectacle. Chaque jour à 10h 15 le geyser Lady Knox rentre en éruption. À noter que cette éruption est provoquée, mais pas naturelle. Comme le site se trouve à l’emplacement de l’ancienne prison, l’un des prisonniers fit tomber un savon un jour et la réaction chimique créa le geyser.

C’est ainsi que pour provoquer son éruption un produit à base du savon est versé à la même heure dans le cratère du geyser. C’est une belle occasion de prendre un selfie, une photo ou une vidéo comme la plupart de touristes etrangers sur place pour profiter de l’instant. Les visiteurs peuvent également observer sur le reste de la réserve des cratères de boue en ébullition ainsi que des bassins multicolores.

Les bassins de Wai-O-Tapu

Les bassins de Wai-O-Tapu sont la section principale du parc. C’est un sentier bien aménagé de 3 km qui permet aux visiteurs d’arpenter tous les recoins du parc. On peut ainsi déambuler au milieu des cratères d’où s’échappent des gargouillis et des fumeroles avec une forte odeur de souffre. Avec la palette de jaune qui colore les lieux vous dévinez à plusieurs endroits du site la présence du souffre.

Certains bassins aux couleurs improbables qu’on peut trouver par ci et par là donnent aux visiteurs une impression d’être au pays des merveilles. Mais, le bassin de Champagne Pool constitue la pièce maîtresse de cette partie du parc Wai-O-Tapu. C’est un grand bassin de 62 mètres de profondeur et 65 mètres de diamètre. D’un liserais orange au bord et d’un vert émeraude au centre, l’eau a atteint à sa surface une température de 75°C.

Les piscines de boue en Nouvelle-Zélande

Enfin, vous pouvez terminer votre journée à la sortie du parc par un dernier détour aux Mud Pool. En observant Mud Pool ou piscines de boue certains voyageurs etrangers se rappellent sans doute le même phénomène à Yellowstone lors d’un séjour aux USA. Ces mares de boue sont plus ou moins actives au regard de l’activité géothermique, avec des ébullitions suivies des projections dans les airs de ses bulles de boue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *